Aller au contenu

L'Historique 1948-1985

L'Historique 1948-1985

1948, la construction de la gabarre.
Joseph Keraudren, charpentier de marine à Camaret-sur-Mer (29), construit « Fleur de Lampaul » pour Yves Le Guen.

Cette construction a nécessité 300 m3 de chêne. Au XXe siècle, l’art de la construction navale en bois est alors à son apogée et les derniers voiliers de travail bénéficient d’une tradition millénaire.

1948-1975 L’un des derniers caboteurs à voile d'Europe
Au départ de Lampaul-Plouarzel (29), le port d’attache de « Fleur de Lampaul », Yves Le Guen perpétue les trafics des anciens voiliers de charge : transport de sable, de sel, de primeurs vers l'Angleterre, ravitaillement des îles de la mer d'Iroise etc. Chargé à bloc ou bien à lège, « Fleur de Lampaul » garde l’élégance des navires traditionnels.

1975-1985 : Après rachat, François Bescond, de l'Aber Benoît, utilise « Fleur de Lampaul » comme sablier.

Le navire est alors entièrement motorisé, la voile a disparu.
Deux hommes à bord assurent 2 rotations par jour. Un treuil puissant, de 40 cv, actionne le crapaud qui permet un chargement plus rapide. Sa capacité de charge atteint 140 tonnes.